Santorin… C’est clairement la destination idyllique par excellence. Pas étonnant que l’île fasse partie des endroits de rêve que les couples privilégient, Santorin évoque sans nul doute l’évasion et l’archipel est encore plus beau en vrai qu’en photo, c’est dire…

Née du volcan, nichée entre le sud de la Grèce et la Crète, cette pépite de la mer Egée est une source intarissable d’émerveillement. Villages éclatants, bâtisses blanches coiffées de dômes bleus qui surplombent les falaises abruptes : l’image caractéristique que l’on se fait de la plus majestueuse île de l’archipel des Cyclades.

Combien de temps pour visiter Santorin ?

Malgré sa petite dimension (76km2), Santorin regorge de choses à voir, de lieux à visiter et de spots à explorer. Choisissez la durée de votre séjour en fonction de l’étendue de votre soif de découverte. Pour voir les principaux points d’intérêts, 4 jours pleins peuvent tout à fait suffire, si vous souhaitez plutôt vous lancer dans une exploration profonde de l’île et de ses alentours, un long séjour d’une ou deux semaines vous donnera largement le temps de faire le tour dans tous les sens du terme.

Quand partir pour les Cyclades ?

Les îles et archipels de la mer Egée bénéficient de températures quasi estivales de mai à début octobre, c’est évidemment la période idéale pour visiter dans les meilleures conditions, en tout cas climatiques car évidement vous serez tout sauf seul à Santorin dans le cœur de l’été. L’avantage est que l’hiver demeure doux, l’occasion pour vous de profiter du paysage sans la cohue typique des destinations très prisées dont Santorin fait partie. Mon conseil : mai et septembre pour allier prix doux et relative tranquillité.

Comment s’y rendre ?

A défaut d’être méconnue, Santorin a le mérite d’être bien desservie. Accessible en avion depuis la France au départ des grandes villes, bien sûr également en avion depuis Athènes, ou en ferry depuis la Grèce pour les plus patients. A noter que depuis l’été 2016, le nombre de personnes pouvant débarquer sur l’île par bateau chaque jour a été limité à 8 000.

Où dormir ? Bien se loger à Santorin

Oia… c’est le plus célèbre et iconique village de Santorin. Sa beauté sauvegardée et ses rues chargées d’histoire en font le lieu le plus emblématique de l’archipel. Le choix est plutôt large : locations, hôtels, auberges… Evidemment comme souvent à Santorin les logements sont un peu chers, si c’est rédhibitoire je conseille d’opter pour Fira, au centre de l’île, plus abordable que Oia.

Oia/Fira: 25 min en bus (toutes les 30 min)

Kamari et Perissa, sur la côte Est de Santorin, ces deux villages séparés par le site antique de la Théra sont aussi connus pour leurs plages. Ce sont les endroits idéaux si vous venez à Santorin pour le farniente.

Si vous êtes un peu plus porté sur l’histoire et les temps anciens, Akrotiri, au sud de l’île, est le plus adapté. Son site archéologique ainsi que les ruines du village préhistorique méritent clairement le détour.

Comment se déplacer sur Santorin ?

Avec sa petite superficie Santorin vous offre la possibilité de nombreuses visites et excursions faisables à pied sans pour autant être un randonneur confirmé. Cela dit pour passer de village en village ou pour vous rendre sur une plage que vous avez sélectionnée (grâce à moi qui sait ? 😉), il vous faudra sûrement envisager d’autres moyens de locomotion.

Que faire à Santorin le soir venu ? Quelques idées de sorties

L’île grecque possède une vie nocturne assez riche. Parmi les musts, on peut compter le cinéma Kamari. C’est une expérience à ne pas manquer si l’occasion se présente. Des films diffusés en anglais dans un cadre exceptionnel, au milieu des arbres et sous le ciel étoilé. Les portes ouvrent à 20h30 et le film commence à 21h30, arrivez tôt pour avoir une chance.

Si vous résidez à Kamari ou Perissa, les sollicitations nocturnes ne manqueront pas. Les deux villages sont de vraies cités balnéaires, les bars et boites de nuit y sont légion. Si vous venez à Santorin pour faire la fête, c’est là qu’il faut aller.

De manière plus générale, l’archipel est un haut lieu de la gastronomie grecque et l’agriculture y est féconde. Santorin produit notamment sa propre variété de tomates (les tomataki Santorinis) et un vin blanc doux unique : le Vinsanto. Dans le temps les santorinois dormaient dans des caves et nombre d’entres elles ont été reconverties en restaurants, parfait pour y déguster la cuisine locale.

Les endroits « secrets » à Santorin : Hors des sentiers battus

Bien sûr, Santorin est très loin d’être inexplorée, c’est la rançon de la gloire. Mais il subsiste cependant des petits coins qui ont pu garder leur coté sauvage, ou presque 😊. Un petit tip maison : si vous souhaitez prendre des photos en évitant d’avoir une pléiade de touristes dans le champ, n’hésitez pas à vous lever tôt, en prime d’une belle lumière matinale, vous aurez le paysage pour vous.

Il y a aussi quelques grandes randonnées sur Santorin et ce n’est pas l’activité la plus prise d’assaut par les touristes. Parmi les plus belles, celle du sentier panoramique au sommet de la falaise qui relie Oia et Fira. Ce sentier d’environ 12km vous permettra de vous replonger quelques milliers d’années en arrière, lors de l’éruption de la Théra. A l’instant même où la caldeira s’est créée. C’est ce cratère submergé qui a fait de Santorin ce qu’elle est aujourd’hui. Quand la gigantesque éruption minoenne a vidé la chambre magmatique du volcan et transformé cette grande île ronde en croissant de lune. De cette catastrophe a émergé dans l’esprit de certain (dont Platon) le mythe de l’Atlantide.

Moins secret mais vraiment notable, le château d’Oia, ruine d’un château byzantin, est une place de choix pour voir le coucher de soleil. Un moment magique, quand l’astre vient colorer les lointaines maisons de son rose orangé. Si vous voulez y être bien placé à l’instant T, prévoyez de vous y rendre une bonne heure avant, ça vaut vraiment le coup. Avec Thirasia à votre droite et la petite Néa Kameni devant, vous dominez la caldeira comme nulle part ailleurs. Vous êtes aussi parfaitement placé pour prendre des clichés des emblématiques bâtisses à flanc de falaise.

Les top plages de Santorin :

white beach

White beach : seulement accessible par bateau, cette plage est considérée par beaucoup comme la plus belle de l’île. Eau turquoise et sable blanc (évidement) font qu’elle se démarque des autres par sa pureté. Seul le temps et les vagues y ont laissé leur trace.

Eros beach : à mi-chemin entre Perissa et Akrotiri, c’est l’endroit idéal si vous voulez vous offrir une journée confort et farniente. Elle est certes privée (15€/jour le transat) mais dispose de prises électriques alimentées au solaire, d’un bon restaurant et de toutes les commodités.

Vouvourlos Beach : plage peu fréquentée en général, elle a l’autre avantage de disposer de transats gratuits.

Plage de Koloumbo: plus petite mais aussi beaucoup moins fréquentée que Perissa ou Kamari, avec son sable noir sur la côte nord de l’île, cette plage est assez sauvage. Si vous venez d’Oia, vous pouvez vous y rendre en passant par le vignoble de Sigalas : merveilleux…

Quelles îles visiter autour de Santorin ?

Milos : plus calme et authentique pour vous y rendre il vous faudra prendre deux ferries de plus d’une heure (Santorin / Folegandros et Folegandros/ Milos)

Paros: à 3h de ferry

Thirasia: la plus proche puisqu’originellement collée à Santorin, ce petit bout de terre est peuplé d’environ 300 habitants vivant principalement d’agriculture, ce qui rend l’île particulièrement bucolique. La vue sur la caldeira y est étonnante. L’île est pourvue d’une seule plage de galets et pierres ponces.