Partez au Chili et découvrez des paysages stupéfiants, des volcans en activité, le fameux désert d’Atacama, des vins dignes de renommée mondiale, le street art à Valaparaíso, la Patagonie et sa faune ainsi que la mystérieuse île de Pâques et bien d’autres découvertes.

Juste au cas où vous voudriez aller en Argentine, il faudra bien organiser votre itinéraire quand vous partirez en voyage au Chili. Ceci parce que vous devrez couvrir de longues distances et l’improvisation peut vous coûter beaucoup d’argent. Pour pouvoir faciliter l’organisation de votre voyage au Chili voici le petit guide que je vous ai concocté parmi mes nombreux récits de voyage.

Le Chili en quelques mots

Les régions à visiter absolument au Chili

  • San Pedro de Atacama : le désert le plus sec au monde ! La ville a préservé son charme colonial Espagnol et vous serez agréablement surpris : on y propose les meilleurs options culinaires chiliennes et toute la zone du désert d’Atacama vous maintiendra occupée pendant plusieurs jours. Bancs de terre salée, lagons montagneux, tour sur el Valle de la Luna… on ne s’ennuie pas.
  • Torres del Paine : on y propose un trek de 4-5 jours (le W Trek) auquel nous n’avons pas participé. Nous avons passé la majeure partie de notre temps à Puerto Natales, le village près de Torres del Paine. Le parc national vous proposera des vues spectaculaires de la Patagonie : glaciers, lacs, cascades et la cordillère de Guacanos. Le paradis des trekkers.
  • Valparaiso : C’est la ville la plus visitée du Chili et c’est la plus particulièreme que nous avons eu l’occasion de voir. Au XIXè siècle, c’était une plaque tournante du commerce international. Valparaiso a été rénovée récemment et fait partie du Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 2003.
  • Los Lagos : Los Lagos est à peu près à 100km au sud de Santiago et est souvent comparé à la Suisse ou à l’Autriche à cause de ses chaînes montagneuses. Cependant, les volcans alentours (il y en a 6) et une petite touche de culture chilienne donnent au lieu son charme légendaire. Cette région est la Mecque des randonneurs et des voyageurs « aventure ». De l’escalade de volcans au rafting en passant par les sports nautiques ou le ski (en hiver), vous pouvez tout faire ici.
  • Vallée de l’Elqui : la région des vins : On vous conseille de visiter la vallée grâce à un tour depuis La Serena ou prenez le bus qui marque des arrêts à Vacuna (ville de naissance du prix nobel Gabriela Mistral) et Monte Grande (où vous pourrez visiter la maison de Gabriela Mistral) et Pisco Elqui.

 

Le meilleur du Chili

  • Escalade de Villarrica à Pucón. Le volcan Villarrica, situé à Pucón, est impossible à rater, il vous surveille quel que soit l’endroit où vous vous trouviez dans la ville. Escalader ce monstre a été une expérience que je n’oublierai jamais et le fait que ce soit le volcan le plus actif du Chili a rendu l’expérience encore plus exaltante. La randonnée vous fait passer par des décombres volcaniques pour atteindre de la neige éblouissante. La montée s’endurcit au fur et à mesure mais vous offre des vue imprenables. La randonnée est facile à organiser et vous coûtera environ 90€.
  • Tours de petites villes en caravane. Louez une caravane et explorez les petits villages à votre propre rythme. Nous nous sommes stationnés près des dunes de Laguna Verde (près de Valparaíso) et avons visité le village de surfeurs de Pichilemu. Nous sommes tombés sur un lac aux formes étranges et sommes entrés dans les terres pour découvrir par hasard le Lago Repel. Il y a de nombreux campings en bord de mer parmi lesquels vous pourrez choisir.
  • Musées et centre de la mémoire à Neltume. Après avoir dépassé l’imposante statue en bois dominant l’entrée de cet ancien centre de bûcherons, on tombe sur un bâtiment couvert d’art célébrant la faune et la flore locale. Le musée raconte l’histoire de la vie à Neltume et, comme la statue, est un mémorial pour tous ceux qui ont été tués ou ont disparu pendant la dictature. Neltume est magnifique, installée entre lacs, les cascades de Huilo-Huilo et le volcan Choshuenco.
  • Traversez le canal de Beagle en ferry. La traversée depuis Puerto Williams, la petite capitale de l’île de Navarino, au pied de la cordillère la plus au sud de l’Amérique Latine jusqu’à Puerto Arenas nous a offert une vue imprenable sur d’impressionnants glaciers. La traversée de 32 heures est l’une des expériences les plus fortes que nous avons pu vivre au Chili. Les départs se font tous les deux jours depuis Puerto Williams à 16h.
  • Randonnée à Santiago à Aguas de Ramón. Si vous vous trouvez à Santiago et souhaitez vous éloigner de la ville pour rejoindre les Andes sans trop voyager, c’est l’occasion. Une randonnée est organisée au parc Aguas de Ramón. Allez-y en transports en commun ou en taxi pas cher. Le parc est ouvert toute l’année et l’entrée coûte environ 2€. Les vues et la randonnée sont exceptionnelles. Il y a trois parcours différents : entre 1km et 17,5km.

Comment organiser votre voyage au Chili?

Vous pouvez parcourir le Chili du nord au sud et, comme dans tous les autres pays Sud-Américains, il va falloir tout organiser vous-même. Les auberges de jeunesse et les hôtels ne vous aideront pas (comme elles le feraient en Asie du sud-est). Si vous partez au Chili avec un budget limité, votre moyen de transport sera le bus la plupart du temps (le meilleur moyen de voyager moins cher), et vous y passerez beaucoup de temps. L’avion est cher quand le budget est serré même si certaines personnes volent de Santiago au désert d’Atacama ou en Patagonie pour éviter les longues heures de bus. On a fait un circuit avec l’Argentine et nous avons donc traversé la frontière plusieurs fois. On a quand même pris l’avion pour visiter l’île de Pâques, qui appartient au Chili (difficile d’imaginer que cette petit île c’est le Chili) et bien évidemment il n’y a aucun autre moyen raisonnable de s’y rendre.

Si vous ne souhaitez pas avoir à tout organiser par vous-même, vous pouvez également faire appel à des professionnels de tourisme pour organiser ce grandiose voyage. Ces experts du Chili vous permettront de vivre un voyage à la carte où justement vous n’aurez rien à organiser par vous-même. Les circuits bien structurés et en tout inclus sont possibles pour découvrir ce que le Chili a de meilleur à vous offrir.

Quelle est la meilleure période pour partir au Chili?

Si vous avez l’intention de partir au Chili, il faut savoir que la seule période de l’année où vous pourrez profiter des merveilles de la Patagonie chilienne est l’été (de l’hémisphère sud) donc entre décembre et début mars. Vous pourrez quand même avoir la malchance d’avoir froid et de faire face à une météo peu prévisible et il est possible que vous viviez les quatre saisons en une seule journée.

Vous pouvez visiter la région centrale du Chili (Santiago de Chile et ses alentours) toute l’année. Pendant l’été, la météo sera plus agréable mais j’ai pu passer l’hiver là-bas aussi et c’était plus que tolérable.

Au nord, le climat du désert d’Atacama ne varie pas beaucoup au cours de l’année. Il fait chaud le jour et froid la nuit. N’espérez pas une goutte de pluie dans cette zone : il y a des endroits où il n’a pas plu depuis des années.

 

Vaccins et médicaments pour le Chili

Comme c’est le pays le plus développé de l’Amérique Latine, aucun vaccin n’est conseillé avant votre départ. L’eau du robinet n’est pas potable partout donc il est toujours mieux de poser la question. Comme pour n’importe quel autre pays, vous pouvez vous informer auprès de votre médecin ou auprès du site officiel du gouvernement français de conseils aux voyageurs.

Assurance voyage

Même s’il est peu probable d’avoir des problèmes de santé sérieux quand vous voyagez au Chili, je peux vous conseiller de prendre quand même une assurance voyage pour éviter des coûts inattendus.

 

Visa pour le Chili

La plupart des citoyens occidentaux peuvent voyager au Chili sans Visa. Il faudra cependant que votre passeport soit valide au minimum trois mois et si vous remplissez le formulaire d’immigration, vous aurez votre tampon sur le passeport sans avoir à payer quoi que ce soit. D’après ce que j’ai entendu de la part de copines qui ont voyagé au Chili et les informations officielles, il est possible qu’on vous demande de montrer votre billet retour ou que vous avez assez d’argent pour couvrir vos dépenses (ça ne m’est jamais arrivé).

Quand vous allez au Chili, il est peu probable que vous ayez des problèmes au moment du contrôle de passeports. Cependant, les agents de la douane sont très stricts, surtout si vous entrez au Chili depuis l’Argentine ou encore plus si vous venez de la Bolivie. Ils se protègent de denrées contaminées, bactéries et champignons provenant de produits issus de l’agriculture. A la frontière Bolivienne, le contrôle se fait plutôt pour des affaires d’entrées clandestines de drogues. En tout état de cause, soyez patients, parce que vous attendrez longtemps à la plupart des frontières physiques du Chili.

Combien ça coûte de voyager au Chili?

Le Chili est le pays le plus développé d’Amérique Latine mais aussi le plus cher. Les prix sont similaires à ceux que l’on peut trouver en Europe et dans quelques cas nous avons payé des choses plus cher que ce qu’on ne les aurait payées en France. Cependant, ça a été plus facile pour nous de voyager au Chili avec un budget limité qu’en Argentine. Le prix des transports et des logements sont similaires mais il est plus facile d’obtenir un bon repas pour moins cher au Chili. Ils ont des menus fixes dans les restaurants locaux qui sont habituellement peu chers et bons en même temps. Au Chili, vous trouverez aussi du poisson et des fruits de mer à bas prix puis les empanadas et sandwiches qui vous sauvent la vie, comme en Argentine (même s’il faut dire que les empanadas sont meilleures en Argentine).

 

WiFi

A part dans quelques endroits loin de la civilisation, les logements au Chili et la plupart des restaurants vous offrent le WiFi donc aucun problème de connexion.

 

Fuseau horaire

Le Chili est dans la zone UTC-3, mis à part l’île de Pâques qui est dans la zone UTC-5. Le décalage horaire est donc de -6 heures par rapport à Paris.

Langue

Comme dans l’écrasante majorité des pays de l’Amérique Latine, la langue officielle est l’espagnol, avec ses petites déformations et son accent. Les chiliens parlent assez vite entre eux et utilisent souvent des termes familiers ou de l’argot, ce qui m’a un peu déboussolée au début, même si je parle espagnol. Comme dans le reste de l’Amérique Latine, l’anglais des Chiliens n’est pas très bon. Je vous recommande de prendre un petit cours d’espagnol basique avant de partir.

 

Devise

La devise locale est le peso chilien, qui est assez stable. Au moment où j’écris ce post, 1€ équivaut à environ 770 pesos chiliens.

Sécurité pendant votre voyage au Chili

Le Chili est le pays le plus sûr de l’Amérique Latine. En fait, je n’ai ni vu ni entendu parler de violences quand j’y suis allée. On dit que dans certains quartiers de la capitale (Santiago de Chile), les vols sont assez courants mais là où nous sommes allés, le Chili nous a paru calme et sûr. En réalité, quand vous allez au Chili, vous devrez être beaucoup plus préoccupées par les éléments naturels que par les gens. Les tremblements de terre sont assez fréquents au Chili et il y a des années où il y en a un qui est particulièrement puissant. De plus, comme le pays les bordé par la longue côte Pacifique, les tremblements de terre sont suivis pas des tsunamis qui ont pu causer beaucoup de dégâts par le passé. L’activité volcanique au Chili est intense : il est  rempli de volcans en activité qui entrent en éruption de temps en temps, couvrant les alentours de cendres. Quand j’ai voyagé au Chili, j’ai vu à beaucoup d’endroits des panneaux affichant le plan d’évacuation en cas de catastrophe naturelle.

 

Ou se loger au Chili?

 

Il y a une large sélection d’hébergements dans la plupart des destinations touristiques. Nul besoin de réserver à l’avance, à part pour les premiers jours de voyage. A Santiago de Chile, il est préférable de réserver à l’avance, pour ne pas avoir à vous trimbaler vos valises et vos sacs à dos à la recherche d’un hébergement. Je vous recommande de vous installer près d’une station de métro, cela vous rendra la vie plus facile.

 

Les moyens de transport au Chili

Le bus

La seule manière de faire des économies au Chili est de voyager en bus. Même comme ça, vous dépenserez beaucoup d’argent en transports étant donné que les billets de bus ne sont pas économiques du tout et que les distances à parcourir sont très longues; particulièrement pour un voyage en Patagonie ou entre Santiago et le Désert d’Atacama. Au moins, ces bus sont confortables et proposent des boissons chaudes et de quoi grignoter à bord. Ils vous permettront de sortir des sentiers battus.

L’avion

Le pays est très grand et les distances considérables. Si vous passez relativement peu de temps au Chili, prendre l’avion vous permettra d’économiser beaucoup de temps par rapport au bus. Vous aurez donc la possibilité de mettre à profit tout le temps que vous passerez au Chili. Cela vous coûtera plus cher que le bus mais cela vous donnera la possibilité d’épargner du temps sur vos déplacement à travers le pays.

 

Ou et quoi manger au Chili?

En plus des trois jours de trekking au Parc National de Torres del Paine, on ne s’est pas contenté de manger seulement sandwiches, empanadas et autres denrées achetées au supermarché. Même dans les zones touristiques, on a pu trouver des restaurants locaux qui proposaient de la nourriture peu chère et de bonnes affaires pour le repas du midi avec la « cazuela de vacuno » (une soupe à la viande traditionnelle) et d’autres plats simples mais délicieux. Quand l’occasion se présentera pendant votre voyage au Chili, je vous recommande de goûter la « chorrillana », un plat délicieux (même si pas idéal pour garder la ligne) composé de viande, d’oeufs, d’oignons et de frites. Vous trouverez au Chili du poisson et des fruits de mer à des prix raisonnables et si vous allez au marché vous ferez de bonnes affaires.

 

Préparer le budget pour votre voyage au Chili

Nous avons dépensé 30€ par personne et par jour, hébergement, transport, repas et autres activités comprises. Cependant, il faut dire qu’on a parfois dormi chez des amis et fait beaucoup de Couchsurfing. Ca nous a aidé à réduire les coûts et découvrir le pays avec les locaux. On a toujours cherché les auberges de jeunesse les moins chères, on a toujours pris le bus et mangé dans des restaurants locaux pas chers qui proposaient des menus à prix fixes (ou acheté nos empanadas et fait nos courses au supermarché).

 

Autres conseils pour votre voyage au Chili

  • Quand vous irez au Chili, vous vous rendrez compte que les chiliens sont très amicaux et il vous sera facile de vous faire des amis.
  • Ne soyez pas surpris de vous retrouver au milieu d’une fête locale. On a rencontré de nombreux chiliens adorables et sommes encore en contact avec eux.
  • Les pâtisseries chiliennes sont variées et savoureuses (influence Allemande). N’oubliez pas de goûter à la soupe de poissons si vous en avez l’occasion.
  • Les chiliens ne s’entendent pas particulièrement bien avec leurs voisins Argentins même si cela semblait plutôt joueur plutôt qu’une vraie confrontation dans la plupart des cas

Organisez votre voyage au Chili
4 (80%) 3 votes

Articles Susceptibles de vous interesser