Bali, c’est un endroit splendide duquel on parle depuis de nombreuses années. Ce n’est pas seulement une destination pour les voyageurs mais elle a attiré des agences de voyage de tous pays du monde. L’authenticité de L’île de Bali est devenue de plus en plus difficile à trouver (mais ce n’est pas impossible) et les prix ont commencé à augmenter. Mais partir à Bali avec un budget limité est possible, il faut simplement savoir comment aller à Bali pas cher et connaître les bons plans petit budget.s

Bali, qui fait partie de l’archipel Indonésien, est un endroit complexe à visiter; ce n’est pas seulement une île paradisiaque. L’histoire de l’île est beaucoup plus ténébreuse que ce que l’on pense. Je fais encore des recherches et de la lecture sur l’histoire tumultueuse (et parfois dévastatrice) de cette île unique mais reviendrai vers vous avec les résultats des recherches et quand je serai sûre d’avoir bien tout compris. Il n’en reste pas moins qu’il est important de préparer son voyage.

Tous les prix sont en Roupies Indonésiennes (ou Rupiah). 10 000 Rupiah équivalent à environ 0,61€, gardez cela en tête durant votre séjour à Bali.

Quel transport à Bali?

J’adore utiliser le moyen de transport local quand je voyage. Je pense que c’est une très bonne manière de voir comment les locaux vont et viennent. J’ai passé environ une semaine sur les sept que j’ai passé en Chine dans des trains et je pense que cela a grandement fait partie de mon expérience de voyage. Malheureusement, à Bali, il n’y a pas vraiment d’options de transport local. Les habitants utilisent des scooters. Vous pouvez opter vous-même pour la location de scooter à des prix très raisonnables : 40 000 rupiah la journée. Certains d’entre nous (moi, par exemple) sont beaucoup trop peureux pour ce genre de manoeuvres, particulièrement à Seminyak ou Ubud. Alors qu’est-ce qu’il nous reste? J’ai beaucoup marché. J’ai même couru de Canguu à Seminyak certaines fois au lieu de payer un taxi et j’aime me promener en ville.

Beaucoup de locaux vous proposeront de vous transporter à bord de leur scooter. Je suis certaine que 99% de ces conducteurs de scooters sont sûrs mais monter derrière un inconnu sur un scooter me dérange un peu. Ces derniers sont également organisés au travers d’une fonction sur les applications Grab ou GoJek. Je ne dis pas que je ne monterai jamais sur un scooter (tant que j’ai un casque!) mais je n’ai pas eu le courage de le faire pendant mon voyage à Bali.

Il reste donc les taxis mais la fourchette de prix est énorme. Grab et Uber sont utilisés et sont les moins chers, même s’ils sont techniquement illégaux. Beaucoup de chauffeurs rencontrés se soucient de l’illégalité de leur travail mais confessent également qu’ils ne peuvent pas vraiment faire autrement. On m’a même parfois demandé d’annuler Grab et de payer en liquide afin qu’ils n’aient pas à payer de commission (et je l’ai fait avec plaisir).

Les taxis Bluebird sont des taxis munis de compteurs et sont l’option suivante la moins chère. Comme le tout est réglementé par un compteur, les prix peuvent varier du simple au triple (de Canggu à Seminyak, j’ai payé entre 40 000 et 135 000 rupiah) mais le prix est souvent le bon puisqu’il y a beaucoup de circulation. Attention aux faux Bluebird taxis (qui ressemblent aux originaux mais ont des couleurs plus sombres et n’affichent pas clairement Blue Bird Taxi sur le dessus (certains affichent « Blue Biro Taxi », par exemple). J’en ai pris un par erreur, ai dû payer le double de que ce que m’aurait coûté un taxi classique et j’étais enfermée donc pas d’option pour m’en sortir. Je ne me suis pas sentie en danger (c’était le milieu de la journée et il a fermé afin de pouvoir me garder comme cliente) mais ça a refroidi mon envie de reprendre l’un de ces taxis.

Les taxis mis à disposition par les auberges, hôtels ou sociétés sont souvent bien plus chers. Le prix est fixe mais cela ne sera aussi avantageux qu’un Blue Bird Taxi que s’il y a beaucoup de circulation. Vous aurez mieux fait d’utiliser Grab, Uber, de télécharger l’application Bluebird ou de héler un taxi Blue Bird dans la rue.

Si vous avez l’intention de visiter plusieurs sites à un seul et même endroit, vous organiser avec un chauffeur peut être une bonne idée. Les prix sont négociables mais, n’oubliez pas, c’est comme ça qu’ils gagnent leur vie et ils paient l’essence et les réparations de la voiture avec l’argent que vous leur donnez. J’ai utilisé les services d’une voiture avec chauffeur à la jourée à Nusa Penida et Ubud et ai dépensé 450 000 rupiah (pour deux personnes) pour Nusa Penida et 600 000 rupiah (pour six personnes) à Ubud.

Pour atteindre les îles Gili et Nusa, vous devrez prendre un bateau de Padangbai (île Gili) ou Sanur (île Nusa). Vous pouvez réserver un package qui inclut les transferts taxi-bateau ou tout séparer. Ne payez pas plus de 400 000 rupiah par personne pour un package vers Gili et prenez en compte le prix du taxi (dépendant de votre point de départ et de la taille du groupe) afin de voir si vous pouvez dépenser moins en prenant le taxi et le bateau individuellement.

Si vous voulez organiser votre transport vers Gili séparément, rendez-vous à Padangbai tôt. Une amie a payé 200 000 rupiah un aller-retour en bateau. Elle a cependant dû payer une nuit 70 000 rupiah à Padangbai parce que le bateau ne partait que le lendemain matin. Si vous y allez tôt et avez l’intention de faire un peu de shopping, vous pourrez peut-être avoir un bateau le jour-même; cela dépend du jour et de l’organisation.

Je vous recommande d’organiser votre départ vers Nusa séparément, sans package. C’est parce que c’est moins cher et parce que cela a plus de sens. Nous avons payé 130 000 rupiah un taxi de Kuta à Sanur puis 130 000 de plus pour le bateau vers Nusa Lembongan. Le bateau de Lembongan à Penida a coûté 75 000 rupiah et le retour de Nusa Penida 100 000. Ce n’est pas toujours évident d’organiser ce type de transport mais si vous avez Grab, Uber ou l’application Bluebird, cela devrait être facile de trouver du WiFi et réserver un taxi.

Petite astuce budget : acheter une carte SIM locale est un petit investissement qui vous permet d’avoir de la data mais aussi de rapidement réserver un taxi ou obtenir de l’information sur les prix, etc. Ca change beaucoup de choses et ça vous évite d’acheter des boissons pour profiter du Wifi du restaurant.

 

Que manger et que boire à Bali?

Les Warungs sont peu chers, petits et souvent tenus par des familles. Il s’agit des endroits les moins chers pour manger à Bali. Essayez l’authentique, pas le warung à touristes. Les plats Indonésiens comme le Nasi (riz frit), le Mie Goreng, le Gado Gado ou le Cap Cay devraient vous coûter entre 10 000 et 20 000 rupiah dans un warung et les jus de fruits frais peuvent vous coûter seulement 10 000 rupiah dans les meilleurs warungs.

Ils sont tous très petits et beaucoup d’entre eux ont le même nom donc il est difficile de vous en recommander. Mais il y en a un que vous devez absolument essayer (celui où j’ai mangé presque tous les jours quand j’étais à Canggu) : Warung Varuna. C’est un style buffet très économique. Mon assiette était toujours pleine à ras-bord et je m’en suis sortie pour 16 000 – 25 000 rupiah.

Il faut également que je vous parle du marché de nuit de Gili : pour seulement 20 000 rupiah (ou moins) nous avons goûté à la cuisine balinaise comme des rois. Je n’ai pas eu l’opportunité de me rendre à d’autres marchés alimentaires mais on m’a dit qu’ils étaient excellents et que c’était le meilleur moyen de manger bon à Bali.

Bali est connue pour ses « smoothie bowls » et sa nourriture saine mais en réalité cela est assez cher. Shelter à Seminyak sert de la nourriture incroyable dans une cabane dans les arbres mais cela vous coûtera cher. Ce n’est pas l’idéal quand on va à Bali avec un budget limité.

En ce qui concerne l’eau et les boissons sans alcool, sortez des axes principaux. Les bouteilles de 1,5L d’eau se trouvent à 5000 rupiah et les sodas à 6-7000 rupiah, voire moins cher. Bintang est la bière locale la moins chère. Elle vous coûtera environ 20 000 rupiah dans un supermarché et plus dans les bars et restaurants. Le vin est scandaleusement cher et les spiritueux ont mauvaise réputation. Mes amis en ont acheté au supermarché et n’ont eu aucun problème mais il y a des histoires affolantes de personnes devenues aveugles ou ayant perdu la vie à cause de spiritueux mélangés à du méthanol en Indonésie.

Si vous voulez de la nourriture et des boissons occidentales par chères à Bali, rendez-vous au Sky Garden à Kuta. Ce n’est pas local du tout mais c’est bon et bon marché (et on peut faire confiance aux spiritueux) et parfois on a besoin de ce petit confort occidental. A 115 000 rupiah, vous avez accès à un buffet et à des boissons (bières, cocktails et spiritueux) illimités.

 

Ou se loger à pendant vos vacances à Bali?

Si vous avez besoin de vous loger pas cher à Bali, vous avez de la chance : il y a de nombreux établissements disponibles qui ne videront pas votre porte-monnaie.

Il y a beaucoup de couchsurfing à Bali pour ceux qui ont un profil sur le site. C’est aussi un bon moyen de s’immerger dans la culture locale. Même chose avec les Airbnb, avec des prix pour tous les budgets. Je n’ai testé ni l’un, ni l’autre mais ça vaut le coup de voir ce qui est disponible, surtout si vous voyagez en groupe.

Chambres d’hôtes

Il y a beaucoup d’options de ce genre à Bali. Il s’agit de très petits hôtels gérés par des familles locales. Vous pouvez réserver sur Booking et le petit-déjeuner est souvent inclus.

Nos préférés :

Woodstock Homestay à Gili T

Mon seul regret est de n’y être restée qu’une nuit. Cet endroit se situe sur la route principale de Gili T, dans une ambiance très détendue. Il y a une piscine et chaque chambre est dans un bâtiment séparé. Nous avions deux chambres décorées de manière très rustique et une douche semi-naturelle. Le petit-déjeuner est le meilleur que j’ai eu l’occasion de manger à Bali. Omelette, toast, pommes-de-terre rissolées, un plat de fruits et du café. Tout était inclus dans le prix bas de la chambre.

Dragonfly à Nusa Penida

C’est un endroit très mignon. On nous avait dit qu’il n’y avait pas de bons logements à Nusa Penida donc j’ai eu beaucoup de chance d’avoir trouvé cette maison d’hôtes où chaque chambre est comme une petite cabine. La douche extérieure tropicale et les alentours paisibles en font un endroit de rêve, avec le petit-déjeuner !

Hôtel

Je me suis logée dans quelques hôtels dont les prix sont raisonnables, surtout pour les voyages en groupe. Même si les chambres d’hôtes sont plus authentiques, elles se font plus rares dans les endroits fréquentés et les hôtels sont une bonne alternative.

Nos préférés :

The Ratna à Kuta

Le personnel est aux petits soins. C’est un hôtel tenu par une famille : un couple de personnes âgées, leur fils et sa femme. Le couple de personnes âgées est adorable (madame insiste pourqu’on l’appelle Maman) et leur belle-fille tient bien la conversation (je suis même encore en contact avec elle aujourd’hui). Les chambres sont très spacieuses, les lits très grands et le prix (qui inclut le petit-déjeuner) est très bas. On y est allés deux fois tellement nous avons aimé.

Putu Guest House 2 à Canggu

Quand nous sommes entrés à Putu, on s’est demandés si on était au bon endroit. Pour 25 000 rupiah chacun par nuit, nous avions une chambre dans un magnifique hôtel et une chambre avec 3 lits doubles. La piscine était fantastique et j’ai pris la meilleure douche depuis que j’ai quitté la maison.

Auberges de jeunesse

En comparant avec les prix de l’Asie du Sud-Est, les auberges de jeunesse sont chères mais certaines d’entre-elles sont vraiment sympa. C’est une bonne occasion de rencontrer d’autres voyageurs et certaines d’entre-elles proposent le petit déjeuner à des prix très attractifs.

Mes préférées :

Capsule Hotel à Seminyak

On y fait la fête, il n’y a aucun doute là-dessus. Mais les dortoirs sont charmants. Chaque client a sa « capsule » avec une veilleuse, des prises électriques, une tête de lit illuminée et des matelas très confortables. L’ambiance est bonne et le personnel formidable. C’est une bonne auberge de jeunesse pour vos premières nuits à Bali.

Taman Dewangga House à Ubud

J’étais un peu sceptique à l’idée de réserver dans cet endroit, étant donné que les avis ne sont pas les meilleurs mais à seulement 45 000 rupiah la nuit, j’ai été très impressionnée. C’était très zen en bas, avec des fontaines et des statues de buddha et les dortoirs étaient spacieux et propres. Le petit-déjeuner était inclus. Cet endroit est une très bonne affaire.

Eco Serenity Guesthouse and Yoga à Canggu

Ce n’est pas la moins chère et si vous voulez vraiment faire des économies à Bali, il vaut mieux essayer autre chose. Mais pour les fans de yoga et ceux qui veulent un peu de paix et tranquilité, je vous recommande vraiment Serenity. J’ai eu un dortoir à 180 000 rupiah la nuit et c’était charmant et paisible. Extinction des feux à 9h30, ce que je voulais vraiment à Canguu étant donné que je travaillais dur tous les jours sur le blog et mes missions freelance. Le petit-déjeuner vegan inclus est exquis, le personnel est adorable et l’atmosphère est tranquille et détendue. Cet endroit se concentre sur la thérapie holistique et, comme son nom l’indique, il y a des sessions de yoga presque tout le temps. Je dirais presque que Serenity est inévitable et même si vous voyagez à Bali avec un budget serré, je vous encourage à faire une petite folie pour passer quelques nuits ici.

Villas

Les villas ne sont pas si chères que ça à Bali, idéal si vous cherchez le luxe à prix abordable. Vous pourrez trouver des villas à moins de 100€, intéressantes surtout quand on voyage en groupe. Et bien évidemment, si vous voulez vous économiser une nuit, vous pouvez toujours faire ce que j’ai fait etba dormir à l’aéroport la nuit suivant votre vol… pas très classe, mais ça permet d’économiser un peu.

Activités gratuites à Bali

Bien évidemment à Bali toutes les plus belles plages de sable fin sont gratuites et formidables : vous allez pouvoir vous baigner Dirigez-vous vers Canggu ou Seminyak pour de belles vagues, Kuta pour le pique-nique familial, Uluwatu pour les plus beaux couchers de soleil et Gili T pour des eaux bleu turquoise. Et si vous voulez sortir des sentiers battus, Nusa Penida vous permettra de faire du snorkeling et d’admirer des palmiers plus hauts que des gratte-ciel.

Si vous avez votre propre masque/tuba, la vie aquatique des côtes de Gili T et Nusa Penia sont exceptionnelles. Si vous n’en avez pas; en louer n’est pas cher et vous laissera admirer les créatures marines de Bali. Gili T propose des tours snorkeling pas cher à environ 80 000 rupiah les 5 heures avec 3 arrêts, mais je ne suis pas sûr que je les recommanderais. 50 personnes comprimées sur un bateau en plus de l’impact que cela a sur les poissons et les tortues. C’est aussi assez décevant quand il y a 5 fois plus d’humains dans l’eau que de poissons.

Kuta, Seminyak, Canggu, Ubud (et bien d’autres) sont charismatiques à leur manière et sont plaisantes à explorer, particulièrement si vous n’êtes pas habitués à la culture asiatique. Il y a beaucoup de marchés ! Bien évidemment, chaque achat vous coûtera mais rien ne vous empêche de ne faire que du lèche-vitrine.

L’entrée à Potato Head Beach Club et aux endroits similaires est gratuite mais les boissons sont chères et il est interdit d’y introduire boissons ou nourriture. Cela reste de très beaux endroits à voir et dont on profite avant d’aller chercher des boissons moins chères ailleurs.

Les rizières d’Ubud sont libres à la promenade, vous pouvez les explorer et c’est l’une des activités les plus populaires de Bali. Vous pouvez vous promener au travers des terrasses ou suivre les chemins tracés. Le cadre est très typique de Bali : c’est une activité authentique et inoubliable à y faire. Si vous avez un chauffeur, il vous emmènera peut-être également aux cascades, dont l’entrée est soit gratuite soit très économique. Toujours à Ubud, de nombreux temples peuvent être explorés. Certains, comme Ubud Palace, sont près du centre mais pour d’autres il faudra s’y rendre en voiture. Le chauffeur peut inclure des courses vers les temples dans le cadre d’un tour d’Ubud.

Il y a de nombreuses danses traditionnelles à Ubud qu’il faudra payer pour voir. L’alternative gratuite est d’aller voir les spectacles des enfants. C’est très authentique : elles sont maquillées et habillées de la forme la plus traditionnelle qui soit et vous offrent un spectacle de danse gratuit. Il y a toujours plus de Balinais que d’étrangers parmi les spectateurs.

Activités payantes à Bali qui valent le coup

Il vous a peut-être été dit que la seule façon de faire le trekking au lever du soleil, du Mont Batur est de le faire avec un guide, en mode circuit accompagné et ce n’est pas tout à fait vrai. Il est possible de trouver un chauffeur qui vous conduira à la base mais cela pourrait lui attirer des problèmes. Les tours du Mont Batur coûtent entre 300 000 et 400 000 rupiah et incluent le transport, un peu de nourriture (pas la meilleure de Bali), de l’eau et un guide. Le guide a été formidable et très serviable, on était contents de l’avoir. Mont Batur est très touristique mais ça vaut vraiment le coup : voir le lever du soleil dans cette nature luxuriante sur Bali est magique. Mont Agung est plus cher, et plus long et je l’aurais fait si j’avais eu le temps et l’argent mais Mont Batur est une très bonne option pour ceux qui ont des fonds limités : c’est à couper le souffle, dépaysement garanti. C’est mon coup de coeur à Bali.

Il y a de bons spots de surf mais les cours de surf sont assez chères (à partir de 200 000 rupiah pour 2 heures de cours à Kuta, Seminyak ou Canggu). J’ai choisi d’y laisser quelques derniers étant donné que j’avais réussi à (mal) surfer en Australie gratuitement mais pour les visiteurs de Bali qui n’ont pas eu cette chance, c’est une bonne introduction au surf à des prix moins élevés que dans d’autres pays. Vous pouvez aussi vous rapprocher de quelqu’un qui a une planche de surf (les gens voyagent avec les leurs !), convaincre la personne que vous n’êtes pas là que pour sa planche, puis finalement l’emprunter pour vous attaquer aux vagues.

Les cours de yoga : j’ai payé 110 000 rupiah pour un cours de yoga de 90 minutes à Serenity Guesthouse à Canggu. Assez cher et difficile, mais je ne pouvais pas quitter Bali sans avoir fait du yoga. Il y a des cours gratuits sur Kuta beach (même si je ne sais pas quand ni exactement où) et de nombreuses options pour faire du yoga à Ubud.

Le prix pour faire de la plongée sous marine est très juste pour ce que l’on obtient à Gili T. Les plongeurs certifiés paient 450 000 rupiah pour une heure de plongée et les plongeurs non certifiés paient 950 000 rupiah pour une matinée de formation et une plongée l’après-midi. J’étais la seule plongeuse certifiée parmi mes amis et les ai donc rejoint l’après-midi au moment de la sortie plongée pour admirer poissons et coraux dans les fonds marins. C’était exceptionnel pour moi, il y avait un moniteur de plus qu’à l’habitude et même si je suis certifiée, je manque encore un peu de confiance en moi. C’est un très bon prix et même si Gili T est très touristique sur et sous l’eau, je vous recommande cette expérience si vous n’allez plonger nulle part ailleurs dans un futur proche.

Ce qui vous permettra d’économiser à Bali

 

Si vous avez du bon sens, voici quelques idées de produits qui vous permettront de respecter votre budget à Bali. Ces produits sont un investissement, peuvent être utilisés plusieurs fois et vous permettront d’économiser sur le long terme.

Tout d’abord, quelque chose que je recommande à tous les voyageurs qui se rendent dans des endroits où l’eau du robinet n’est pas potable : une bouteille de voyage « water to go ». Vous pouvez la remplir à tout moment et elle est toujours potable, grâce au filtre situé sur le dessus. C’est aussi beaucoup plus éco-friendly et l’un de mes objets de voyage fétiche.

Les tupperwares servent à peu près la même fonction. Si vous avez commandé un grand repas et que vous ne pouvez pas finir, mettez-le dans votre tupperware et, si vous avez un frigo, cela fera office de déjeuner le lendemain. De la même façon, si vous sortez pour la journée, vous pouvez découper quelques fruits que vous mettez dans votre tupperware, ce qui vous permettra d’économiser pour le goûter.

En ce qui concerne la technologie, assurez-vous d’avoir ce qu’il faut pour protéger vos appareils. Une coque sérieuse pour votre téléphone et une sangle pour votre Go Pro, si vous en avez une. Bali est une super destination pour les Go Pro mais ne faites pas la même erreur que moi en vous aventurant dans Ningaloo Reef sans une sangle (ma Go Pro dort avec les requins maintenant).

Optez pour un guide touristique qui vous accompagnera pendant vos visites et vous aidera à planifier. Vous y trouverez souvent des recommandations de restaurants et d’hôtels pas cher également. Enfin, les locaux adoreront que vous leur parliez leur langue donc n’hésitez pas à apprendre quelques phrases qui, bien placées, vous permettront de vous faire peut-être quelques amis et gagner en respect.

Bali avec un budget limité, c’est possible même si ce n’est pas la destination Asiatique la moins chère. J’ai été très contente de mon expérience balinaise et je sens que j’ai dépensé mon argent avec parcimonie et discernement. Le vrai coeur de Bali peut être découvert en un voyage à budget serré, il faut simplement faire preuve de bon sens, savoir où dépenser son argent et manger local. C’est votre prochaine destination?

Plus d’infos ici :

 

Aller à Bali avec un petit budget : astuces et guide
5 (100%) 2 votes

Articles Susceptibles de vous interesser