10 spécialités culinaires qui font la renommée de leur ville

Depuis quelques années, depuis que Thierry et moi-même sillonnons le monde à la découverte de nouvelles cultures et d’autres manières de faire les choses, nous avons eu la chance de nous ébahir devant des paysages magnifiques. Nous nous sommes également perdus dans d’innombrables cités oubliées, et comme tout bon Français que nous sommes, nous avons goûté à toutes sortes de mets aussi étranges qu’exotiques, parfois succulents, parfois véritablement répugnants. En fait, c’est en revenant de Nouvelle-Zélande – un pays incroyable avec des paysages grandioses mais une gastronomie plutôt restreinte – que nous nous sommes accordés sur ce point : on ne mange vraiment bien qu’en France ! Et ce n’est pas être chauvin que de le constater : de nombreux pays nous ont fait découvrir des plats à tomber par terre, mais il n’y a véritablement qu’en France que l’on trouve une telle richesse culinaire et une telle diversité de goûts et de saveurs. C’est à tel point que chaque ville ou presque a pu développer sa spécialité, bien souvent jusqu’à en faire littéralement leur emblème ! D’ailleurs, nous avons recensé pour vous 10 spécialités culinaires françaises qui font la renommée de leur ville :

Le jambon de Bayonne

Jambon de Bayonne. Crédit Photo : Cooking in Tongues
Jambon de Bayonne. Crédit Photo : Cooking in Tongues

C’est lors de notre première virée en Pays basque que nous avons décidé de nous arrêter pour la nuit à Bayonne, presque par hasard, et de goûter au fameux jambon de Bayonne. Bien attablés dans le cœur historique de la ville, avec un petit Bandol rosé, nous sommes tombés amoureux de sa saveur délicate et fondante à souhait. En plus, il paraît qu’il contient plein de vitamines et d’acides gras essentiels, mais aussi qu’il est pauvre en cholestérol. Depuis cette découverte, on ne s’en prive plus !

Le calisson d’Aix-en-Provence

Calissons d'Aix-en-Provence. Crédit Photo : Villes Ordinaires
Calissons d’Aix-en-Provence. Crédit Photo : Villes Ordinaires

Véritable emblème gastronomique de la ville, il nous était impossible de ne pas goûter aux célèbres calissons d’Aix-en-Provence pendant notre séjour, d’autant plus que c’était le premier week-end de septembre, soit exactement la période de la bénédiction des calissons. Toute une ville qui se rassemble autour d’une confiserie à l’amande et au melon confit, c’est beau, et surtout, c’est bon !

La moutarde de Dijon

Oeufs mimosa. Crédit photo: F. McLorin
Oeufs mimosa. Crédit photo: F. McLorin


S’il y a bien une chose que nous avons retrouvée dans absolument tous les pays que nous avons visités, c’est la moutarde de Dijon. C’est simple, beaucoup d’étrangers pensent même que « Dijonnaise » veut dire « moutarde » en français ! A l’étranger, on trouve une réplique édulcorée de notre moutarde forte, souvent bien sucrée et bien moins piquante. Il n’y a qu’en France qu’on peut savourer une véritable moutarde de Dijon !

La saucisse de Morteau

Saucisse de Morteau. Crédit photo : La cuisine de mémé Moniq
Saucisse de Morteau. Crédit photo : La cuisine de mémé Moniq

Nous avons découvert la petite ville de Morteau et sa célèbre saucisse – qui d’ailleurs s’accompagne à merveille de moutarde de Dijon bien forte – lors d’une petite balade dans les forêts du Haut-Doubs en Franche-Comté, près de la Suisse. Délicieuse, elle se déguste accompagnée de pommes de terre nappées de cancoillotte chaude (autre spécialité de la région). Attention c’est un plat très riche ; je crois que la semaine suivante, nous n’avons mangé que de la salade !

Les bêtises de Cambrai

Les bêtises de cambrai - Crédit photo : @com_4_u
Les bêtises de cambrai – Crédit photo : Audrey Charruyer

Spécialité du nord de la France, il paraît qu’à l’origine, ce bonbon à rayures est le résultat d’une erreur de recette, d’où son nom. Eh bien nous avons adoré cette recette-là ! Nous en avons goûté à la menthe (la bêtise originale, avec sa jolie rayure de sucre caramélisé), à la pomme, au citron, à la framboise et à la violette. Elles sont toutes aussi bonnes les unes que les autres !

L’andouille de Vire

Andouille de Vire. Crédit photo : Paul Danjou
Andouille de Vire. Crédit photo : Paul Danjou

Pour revenir aux spécialités charcutières, nous avons goûté pour la première fois à l’andouille de Vire sur le retour de vacances en Bretagne, après avoir décidé de faire un petit détour par la Basse-Normandie. Nous l’avons dégustée dans des crêpes, accompagnée d’une bolée de cidre pour rester dans le thème, et c’était succulent !

La brandade de Nîmes

Brandade de Nîmes. Crédit photo : provence_vins_gourmets
Brandade de Nîmes. Crédit photo : provence_vins_gourmets

Comme nous avions assisté peu de temps auparavant à un débat assez virulent sur la présence d’ail ou non dans la recette de la véritable brandade de Nîmes, nous avons entrepris de passer un week-end dans le sud pour goûter aux recettes des vieux bistrots de la ville. Pour avoir goûté aux deux, nous sommes unanimes : avec de l’ail, c’est encore meilleur !

Le nougat de Montélimar

Nougat de Montélimar. Crédit photo : Cheyenne Heffernan
Nougat de Montélimar. Crédit photo : Cheyenne Heffernan

Nous avons eu la chance d’y visiter une fabrique de nougat qui proposait une dégustation de toutes les spécialités : le noir, le blanc, celui aux fruits confits, du nougat bien croquant au plus tendre. Nous avons même pu observer la cuisson d’un nougat noir particulièrement délicieux, dont l’odeur auraient de toute façon suffi à nous faire acheter toute la boutique. Nous en sommes ressortis les bras chargés, avec un vrai coup de cœur pour le nougat noir tendre au bon goût de miel et qui ne colle même pas aux dents !

La raviole de Romans

Raviole de Romans. Crédit photo : @catseatery
Raviole de Romans. Crédit photo : @catseatery

Également appelée raviole du Dauphiné, ce petit ravioli (faites attention de ne pas l’appeler ainsi devant les locaux, vous vous feriez houspiller) se déguste aussi bien cuit à l’eau que sauté à la poêle ou en gratin. Nous avons dégusté la raviole revenue à la poêle puis parsemée sur une belle salade, et depuis, c’est resté notre plat de ravioles préféré !

La salade niçoise

Salade niçoise. Crédit photo : @padme_armadala
Salade niçoise. Crédit photo : @padme_armadala

Il s’agit d’une recette bien française, aujourd’hui connue dans le monde entier. Il est également difficile de trouver un restaurant qui propose la véritable salade niçoise. Mais sur les conseils d’amis, nous nous sommes baladés près de la place Masséna, en centre-ville, et avons déniché une petite adresse qui proposait LA vraie salade niçoise. Une fois de plus, nous n’avons pas été déçus !

Maria Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *