Trois citations clefs pour ouvrir les portes de l’aventure

Vous les attendez depuis si longtemps… Au point que chaque matin révèle un peu plus une grande frustration, celle de ne pouvoir prendre le temps de déguster un jus d’orange pressée caressé par le doux rayon de soleil caractéristique des matins estivaux.

Mais aujourd’hui, nous avons deux bonnes nouvelles à vous annoncer. La première, la plus importante, c’est que vous n’avez jamais été aussi proche de vos vacances qu’à la (re)lecture de cet article, et c’est un véritable bonheur de le lire.

La seconde ? Nous vous avons concocté un petit condensé d’éléments susceptibles de faire de vos vacances un moment particulier, qui se raconte, se partage et se re-raconte. Le tout, agrémenté de citations de célèbres penseurs/voyageurs. Sortez le carnet de notes, ces quelques lignes pourraient changer le cours de vos prochaines vacances….

« A quoi sert de voyager si tu t’emmènes avec toi ? C’est d’âme qu’il faut changer, non de climat »

Pour beaucoup d’entre nous, partir en vacances, loin, c’est aussi s’infliger le stress des préparatifs et des achats compulsifs. D’ailleurs il faut bien l’avouer, ces derniers peuvent se révéler terriblement inutiles (vous pensiez sincèrement utiliser cette lampe frontale ?).

Alors pour vous éviter toutes ces contraintes, nous vous suggérons de faire votre valise quelques heures seulement avant le grand départ. « Pourquoi ? » me direz-vous, et bien tout simplement parce que cela vous permettra de ne prendre que l’essentiel, et de partir l’esprit aussi léger que le sac de voyage… On ne remerciera jamais assez Sénèque.

« On ne va jamais aussi loin que lorsqu’on ne sait pas où l’on va »

Partir à l’autre bout du monde sans savoir où dormir le soir-même de votre arrivée ? Rien d’alarmant jusque-là… Vous pourriez même faire de cette situation en apparence délicate, un paramètre central de la réussite de votre séjour. Contraint de partir à la rencontre de la population, profitez de cette belle occasion pour enfin mettre votre gouaille au service d’une noble cause.

Le petit plus ? Vous sentirez votre petit cœur de voyageur palpiter un peu plus au fil des secondes vous rapprochant de l’heure fatidique du coucher de soleil…

via GIPHY

Bon, on vous l’accorde, il est bien plus confortable de réserver son hébergement en amont, mais vous pensez sérieusement qu’on flânerait à Long Beach si Christophe Colomb avait eu la même logique que nous ?

« Bon ça c’est pas bien j’vous le dis tout de suite faut pas faire ! »

Qui mieux qu’Antoine de Maximy peut nous offrir la conclusion dont nous avons besoin ? Que l’on soit clair, l’homme qui parcourt le globe avec sa chemise rouge et sa caméra pleine face est un véritable philosophe du voyage. C’est au Burning Man, orgie de lumières, de sons et de sensations, que l’ancien reporter à lâcher la punchline la moins crédible de l’histoire.

Plein de bonnes intentions face aux excès de ses camarades festivaliers, il plongea son regard au fin fond de sa focale pour nous témoigner de toute sa bienveillance. Le problème étant qu’il a littéralement dépassé les limites qu’il s’était fixées, pour nous offrir un grand moment de télévision…. (pour des raisons d’ordre moral, nous laisserons les plus curieux retrouver la vidéo en question, disponible sur YouTube)

La conclusion ? Sortez de votre zone de confort, affrontez vos peurs et savourez la jouissance de la découverte.

Amen.

Antoine Bonnet Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *