7 raisons qui font de Vancouver la meilleure ville du Canada

Nommée au 5ème rang des villes où il fait bon vivre, Vancouver offre l’une des meilleures qualités de vie en Amérique du Nord. Un petit air de San Francisco, un soupçon de Sydney, une ressemblance avec Seattle, une touche de Hong-Kong, le tout saupoudré d’Europe. Vancouver est un véritable microcosme du monde… qui séduit. A peine dans l’avion, on a qu’une idée en tête : y retourner !

Coal Harbour
  1. Un cadre exceptionnel

Entre montagnes, mer et forêts, Vancouver dispose d’un environnement tout simplement fantastique, dont peu de villes peuvent se targuer. C’est sans doute ce qui lui confère ce « petit truc en plus », qui la rend si éblouissante. Contrairement à Seattle, pour ne nommer qu’elle, Vancouver a su tirer parti de sa beauté naturelle, sans la défigurer. Fière de son héritage naturel, la « Venise du Canada » cultive sa dimension de ville verte : pour n’en donner qu’un exemple, Stanley Park, situé en plein centre-ville, est le 3ème plus grand parc d’Amérique du Nord avec 404 hectares de surface, ce qui le classe sur le podium devant le fameux Central Park New Yorkais.

  1. La douceur du climat

On ne va pas mentir, les précipitations y sont importantes… Ce qui a d’ailleurs valu à la ville le surnom mélancolique de Raincouver. J’ai eu la chance de vivre à Vancouver pendant l’une de ses années les plus sèches et les plus ensoleillées, ce qui a favorisé sans doute mon attrait pour la ville. Pourtant, elle jouit d’un microclimat qui la préserve des températures drastiques que l’on peut trouver chez ses compères, Montréal ou Toronto. Soit la fin des clichés : non, vivre au Canada ne signifie pas toujours être enterré sous 3 mètres de neige. En hiver, la température descend rarement au-dessous de 0°. Et lorsque le soleil brille, la ville est tout simplement à couper le souffle !

Plage de Kitsilano ou « Kits » pour les locaux
  1. Des plages de sable où l’on pourrait passer la journée entière  (et on ne s’en prive pas !)

Lorsque vous pensez Canada, les plages ne sont certainement pas la première chose qui vous vient à l’esprit. Et pourtant ! Les criques s’enfoncent profondément à l’intérieur de la ville et les plages aménagées occupent une grande part de l’espace urbain. Si English Bay et Kitsilano (affectueusement surnommée « Kits ») sont les plus populaires, d’autres moins connues des touristes et plus locales méritent également de s’y attarder. Wreck Beach, notamment, est une belle étendue de sable fin avec les montagnes en arrière-plan. L’idéal pour se retrouver entre amis en fin de journée. Attention pour les pudiques : les vêtements et maillots de bain sont en option !

En été, l’ambiance s’enflamme et on laisse aller son corps sur les rythmes endiablés des tam-tams et tambours lors de « drum-circles » semi-organisés à l’atmosphère très années 70. Toutes les semaines, des centaines de locaux et d’étrangers enthousiastes se rendent à Third Beach au coucher du soleil pour participer à ces fêtes improvisées.

  1. Une ville cosmopolite

Vancouver est aussi (et peut-être avant tout !) une ville cosmopolite où les communautés d’expatriés se croisent, s’assemblent et se mélangent. Première porte d’entrée de l’Asie sur le continent américain, la métropole accueille la plus grande communauté asiatique d’Amérique. D’où une concentration incroyable de restaurants de sushis à tomber – et à bas prix ! Mais la communauté asiatique est loin d’être la seule à avoir été séduite par le charme de la ville. Français, espagnols, mexicains, brésiliens et bien d’autres nationalités répondent également présentes pour un véritable melting pot, qui a créé au fil des décennies une culture ethnique diversifiée, qui se retrouve à la fois aussi bien dans la gastronomie que dans les évènements culturels qui marquent la métropole.

Gastown, le centre historique
  1. Des quartiers de tous les styles

Pour découvrir Vancouver, rien de mieux que de se promener au gré de ses quartiers, de ses ambiances : vibrante à Granville Street ou Commercial Drive avec leurs nombreux bars branchés ou décalés, anticonformiste à Davie Street ou East Hastings, bobo à Kitsilano, chic sur Robson Street ou familiale à Granville Island et son port coloré où se balancent les voiliers. Sans oublier Gastown, le centre « historique », où trône l’horloge à vapeur emblématique de la ville.

  1. Aux portes de la Colombie Britannique et sa beauté naturelle

La Colombie Britannique est sans hésitation l’une des plus belles régions du Canada, si ce n’est du monde. Un terrain de jeu à ciel ouvert et paradis des amoureux de nature. Et Vancouver en est la porte d’entrée. A quelques heures, voire quelques minutes en voiture, vous découvrirez des trésors qui vous raviront. Whistler, station de ski huppée de l’Amérique du Nord, est accessible en seulement 1h30 de voiture, par la sublime Sea to Sky road. Des lacs glaciers aux incroyables couleurs turquoise comme Joffre Lakes ou Garibaldi lake récompensent les randonneurs de panoramas à couper le souffle. Sur l’île de Vancouver, Victoria et son charme colonial et Toffino font partie des incontournables de la région.

Joffre Lake
  1. Des activités à l’infini

A Vancouver, les activités d’extérieur règnent en maître… quel que soit le temps ! Parmi les activités nautiques, paddle et kayak font partie des grands favoris. Mais Toffino, sur l’île de Vancouver, est également un spot privilégié des surfeurs. En hiver, les sports de glisse sont bien sûr à la fête. Mais l’adrénaline occupe également une place de choix, avec le saut en parachute, saut à l’élastique, white water rafting ou mountain biking.

 

A Vancouver, c’est clair : impossible de s’ennuyer !

Auriane De Welle Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *